Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 2020-06-28 10:02:43

P'skhal
À d'mi n
Lieu : Au-delà du portail
Inscription : 2016-08-18
Messages : 21 660

Le manifeste poétique de Margaret Atwood

Margaret Atwood, "la grande dame des lettres canadiennes", est notre invitée pour un entretien exceptionnel. L'auteure de "La Servante écarlate" (1985) et de sa suite récente, "Les Testaments" (2019), publie également "Laisse-moi te dire..." (Éditions Bruno Doucey), anthologie poétique bilingue.

Olivia Gesbert a écrit :

Margaret Atwood, née à Ottawa, est souvent surnommée "la grande dame des lettres canadiennes", figurant au panthéon de ses auteurs actuels et pressentie depuis plusieurs années pour le Prix Nobel de littérature. Elle est l’auteure d’une quarantaine de livres qui couvrent tous les genres littéraires : 14 romans, 9 recueils de nouvelles, 16 recueils de poèmes et 10 volumes de non-fiction, pour lesquels elle a obtenu une trentaine de prix littéraires, dont deux Booker Prizes (pour Le Tueur aveugle en 2000 puis Les Testaments en 2019).

On la connaît surtout pour son roman phare, la terrifiante dystopie La Servante écarlate, publiée en 1985 et propulsée au rang de phénomène mondial avec son adaptation en série par Bruce Miller en 2017. Le récit se passe à Galaad (nouvelle traduction française de Gilead), société patriarcale et théocratique du nord de l'Amérique fondée par les Fils de Jacob suite à une terrible catastrophe écologique, qui a provoqué une chute drastique des taux de natalité. Les femmes encore capables d'enfanter y sont réduites à l'état d'esclaves sexuelles (les fameuses "Servantes") au service des tout-puissants Commandeurs et de leurs Épouses. Le livre puis la série, arrivée sur les écrans au moment du mouvement #MeToo, ont fait de cette société dystopique et de la robe écarlate des Servantes le symbole de la lutte féministe et anti-Trump – comme ne manque pas de le souligner son éditeur français, Robert Laffont, en le présentant comme "le livre qui fait trembler l'Amérique de Trump".

La Grande table, sur france culture

Le podcast


“ Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain „

Hors ligne

#2 2020-06-28 10:17:26

M'lou
Mini-Admin
Lieu : Quelque part dans la Galaxie
Inscription : 2016-08-18
Messages : 27 052

Re : Le manifeste poétique de Margaret Atwood

smile    cool


L'amour est comme un jardin, il doit se cultiver chaque  jour pour donner le meilleur de lui-même

Hors ligne

#3 2020-06-28 10:20:52

P'skhal
À d'mi n
Lieu : Au-delà du portail
Inscription : 2016-08-18
Messages : 21 660

Re : Le manifeste poétique de Margaret Atwood

smile


“ Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain „

Hors ligne

Pied de page des forums