Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 Le 13/09/2023, à 09:50

P'skhal
Explorateur
Lieu : Au-delà du portail
Inscription : Le 18/08/2016,
Messages : 38 116

Quand la forêt reprend ses droits

Le parc national de la forêt de Bavière

Depuis 1970, les humains ont cessé d'intervenir dans la gestion du parc national de la forêt de Bavière. Pour le plus grand bien de son écosystème ! Un plaidoyer en faveur du "laisser faire", illustré d'images d'une grande beauté.

Isolée et peu exploitée jusqu'au milieu du XIXe siècle, la forêt de Bavière, dans le sud-est de l'Allemagne, connaît depuis plus de cinquante ans un repos bien mérité, qui a succédé à une période de déforestation intense. Le 7 octobre 1970, le plan révolutionnaire du "laisser faire" entrait en action. L'objectif : cesser d'intervenir sur l'écosystème de cette zone protégée pour en faire le plus vaste territoire entre l'Atlantique et l'Oural à évoluer sans intervention humaine. La décision, quasi contre-nature pour nos sociétés de contrôle, a peiné à s'imposer. En 1990, trois ouragans ravagent l'Europe en cinq semaines et déracinent les arbres par milliers, tandis que le bostryche typographe, un insecte qui dévore les conifères affaiblis, attaque les troncs restés debout. La bronca ne tarde pas. Médias et politiques parlent d'"ignorance verte", moquant les écologistes à l'origine du projet, et tentent de reprendre la main. Il ne faudra pourtant que quelques années, un laps de temps record, pour que le parc se régénère intégralement.

"Arche de Noé"

Avec des scientifiques et des philosophes dont les réflexions illustrent de splendides images tournées au drone, ou de réjouissantes archives touristiques promotionnelles des année 1970, Lisa Eder retrace cinquante ans de "laisser faire”, et les résultats inespérés qui en ont découlé pour l'écosystème, ainsi que l'espoir d'une harmonie retrouvée entre humains et nature. Malgré les tempêtes, canicules et incendies qui, à nouveau, ont tué 180 millions d'arbres entre 2018 et 2020, la meilleure solution reste à ce jour hors des mains humaines, contrairement aux tronçonneuses, le pire ennemi de la flore, qui sévissent aux lisières de cette forêt à part, véritable "arche de Noé dans la tempête climatique".

Disponible du 07/09/2023 au 05/12/2023 sur arte


“ Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain „

P'skhal

#1 Le 13/09/2023, à 09:50

Explorateur
Lieu : Au-delà du portail
Inscription : Le 18/08/2016,
Messages : 38 116
Le parc national de la forêt de Bavière

Depuis 1970, les humains ont cessé d'intervenir dans la gestion du parc national de la forêt de Bavière. Pour le plus grand bien de son écosystème ! Un plaidoyer en faveur du "laisser faire", illustré d'images d'une grande beauté.

Isolée et peu exploitée jusqu'au milieu du XIXe siècle, la forêt de Bavière, dans le sud-est de l'Allemagne, connaît depuis plus de cinquante ans un repos bien mérité, qui a succédé à une période de déforestation intense. Le 7 octobre 1970, le plan révolutionnaire du "laisser faire" entrait en action. L'objectif : cesser d'intervenir sur l'écosystème de cette zone protégée pour en faire le plus vaste territoire entre l'Atlantique et l'Oural à évoluer sans intervention humaine. La décision, quasi contre-nature pour nos sociétés de contrôle, a peiné à s'imposer. En 1990, trois ouragans ravagent l'Europe en cinq semaines et déracinent les arbres par milliers, tandis que le bostryche typographe, un insecte qui dévore les conifères affaiblis, attaque les troncs restés debout. La bronca ne tarde pas. Médias et politiques parlent d'"ignorance verte", moquant les écologistes à l'origine du projet, et tentent de reprendre la main. Il ne faudra pourtant que quelques années, un laps de temps record, pour que le parc se régénère intégralement.

"Arche de Noé"

Avec des scientifiques et des philosophes dont les réflexions illustrent de splendides images tournées au drone, ou de réjouissantes archives touristiques promotionnelles des année 1970, Lisa Eder retrace cinquante ans de "laisser faire”, et les résultats inespérés qui en ont découlé pour l'écosystème, ainsi que l'espoir d'une harmonie retrouvée entre humains et nature. Malgré les tempêtes, canicules et incendies qui, à nouveau, ont tué 180 millions d'arbres entre 2018 et 2020, la meilleure solution reste à ce jour hors des mains humaines, contrairement aux tronçonneuses, le pire ennemi de la flore, qui sévissent aux lisières de cette forêt à part, véritable "arche de Noé dans la tempête climatique".

Disponible du 07/09/2023 au 05/12/2023 sur arte


“ Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain „

Hors ligne

Hors ligne

#2 Le 13/09/2023, à 09:55

M'lou
MétalWoman
Lieu : Quelque part dans la Galaxie
Inscription : Le 18/08/2016,
Messages : 42 331

Re : Quand la forêt reprend ses droits

Si les humains arrivaient à comprendre un jour que la nature n'a pas besoin d'eux .....


L'amour est comme un jardin, il doit se cultiver chaque  jour pour donner le meilleur de lui-même

M'lou

#2 Le 13/09/2023, à 09:55

MétalWoman
Lieu : Quelque part dans la Galaxie
Inscription : Le 18/08/2016,
Messages : 42 331

Si les humains arrivaient à comprendre un jour que la nature n'a pas besoin d'eux .....


L'amour est comme un jardin, il doit se cultiver chaque  jour pour donner le meilleur de lui-même

Hors ligne

Hors ligne

#3 Le 13/09/2023, à 09:58

P'skhal
Explorateur
Lieu : Au-delà du portail
Inscription : Le 18/08/2016,
Messages : 38 116

Re : Quand la forêt reprend ses droits

Oui, toute une révolution à mener...


“ Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain „

P'skhal

#3 Le 13/09/2023, à 09:58

Explorateur
Lieu : Au-delà du portail
Inscription : Le 18/08/2016,
Messages : 38 116

Oui, toute une révolution à mener...


“ Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain „

Hors ligne

Hors ligne

#4 Le 13/09/2023, à 10:02

M'lou
MétalWoman
Lieu : Quelque part dans la Galaxie
Inscription : Le 18/08/2016,
Messages : 42 331

Re : Quand la forêt reprend ses droits

mouais, si tu penses qu'il en est capable, tu es optimiste.
Moi je n'y crois pas du tout, pour l'humain, c'est lui le meilleur et rien ne peut survivre sans lui, et ça ça ne changera jamais


L'amour est comme un jardin, il doit se cultiver chaque  jour pour donner le meilleur de lui-même

M'lou

#4 Le 13/09/2023, à 10:02

MétalWoman
Lieu : Quelque part dans la Galaxie
Inscription : Le 18/08/2016,
Messages : 42 331

mouais, si tu penses qu'il en est capable, tu es optimiste.
Moi je n'y crois pas du tout, pour l'humain, c'est lui le meilleur et rien ne peut survivre sans lui, et ça ça ne changera jamais


L'amour est comme un jardin, il doit se cultiver chaque  jour pour donner le meilleur de lui-même

Hors ligne

Hors ligne

#5 Le 13/09/2023, à 10:06

P'skhal
Explorateur
Lieu : Au-delà du portail
Inscription : Le 18/08/2016,
Messages : 38 116

Re : Quand la forêt reprend ses droits

...


“ Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain „

P'skhal

#5 Le 13/09/2023, à 10:06

Explorateur
Lieu : Au-delà du portail
Inscription : Le 18/08/2016,
Messages : 38 116

...


“ Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain „

Hors ligne

Hors ligne

Pied de page des forums